• Zemmour dénonce la christianophobie de gauche

    Ce matin Eric Zemmour a fait une brillante démonstration de la véritable haine (que l'on peut sans exagérer désigner comme "satanique") que la gauche intellectuelle et "morale" (plus que politique encore) voue au christianisme, à l'héritage chrétien de l'Europe, qui est incontestable, et par voie de conséquence aux chrétiens...

    tout en dénonçant de manière obsessionnelle une prétendue "islamophobie" qui n'est qu'une critique rationnelle de l'idéologie islamique... sans jamais parler des persécutions horribles (meurtres et viols en masse) que subissent les minorités chrétiennes en "terre d'Islam", voire en prenant part à celles (plus légères il est vrai) exercées à l'encontre des majorités chrétiennes en Europe (comme par exemple en demandant la suppression des crucifix en Italie, ou bien en faisant jouer dans une église une "pièce artistique" où la comédienne effectue un strip tease et mime un rapport sexuel avec son partenaire, nu lui aussi, devant les fidèles épouvantés qui ne peuvent même pas sortir par que les portes ont été fermées à clef : il faut dire que le thème de la pièce est l'enfermement religieux !)

    va t'on un jour dénoncer les adversaires d'Hitler comme des "naziphobes" ?

    Eh bien nous en sommes là !

    Voir ici l'intervention de Zemmour :

    http://www.fdesouche.com/articles/94093

    Il n'est pas question de célébrer Pie XII comme un nouveau Messie bien sûr, mais comme l'a rappelé Zemmour les choses ne se sont emballées que bien après la guerre, en 1964, avec la pièce "Le vicaire" , qui est un pur tissu de balivernes et de mensonges.

    Dans l'immédiat après-guerre, Pie XII était considéré comme un "Juste" par Ben Gourion, Golda Meïr, et d'autres juifs, à tel point que le grand rabbin de Rome s'est converti au christianisme à cause, en partie, de sa vénération pour le pape !

    La pièce "Le vicaire" fut adaptée au cinéma par Costa Gavras, en 2003, dans le film "AMEN", un véritable  immondice puant de haine et qui fut justement boudé par tout le monde.

    http://www.lequotidienducinema.com/critiques/amen_critique/critique_amen.htm

    Participait comme acteur l'ineffable Matthieu Kassovitz, l'homme qui vit aux USA dans une villa de luxe mais donne sans arrêt des leçons de morale aux français, et aux israéliens d'ailleurs !

    ce bouffon qui avait réalisé "La haine" , un sujet qu'il connaît certes sur le bout du doigt, en 1993 , un film où tenez vous bien Vicent Cassel interprétait le rôle d'un jeune juif ami d'un noir et d'un maghrébin...moins de 10 ans plus tard, on a effectivement pu voir, en France, combien les jeunes issus de l'immigration portaient les juifs dans leur coeur, puisque dès l'automne 2000 des dizaines de synagogues brûlèrent, et de nombreux jeunes  juifs (ou des vieux, d'ailleurs) furent lynchés en pleine rue aux cris d'Allahouakbar... toute cette atmosphère d'antisémitisme musulman ne s'est absolument pas calmée, puisqu'elle a enregistré un crescendo dans l'horreur jusqu'au meurtre barbare d'Ilan Halimi en 2006 par un gang composé entièrement de musulmans (dont plusieurs "blancs" convertis).... pendant ce temps Kassovitz bronzait dans sa piscine de L. A., située sans doute pas très loin de celles de Polanski et de Johnny Halliday, autres courageux "résistants" français à la "Bête immonde" (du fisc), et de surcroît grands amateurs de champagne (mais pas pour les mêmes raisons)..

    Il convenait de rappeler la réalité, et Zemmour l'a fait, comme d'habitude, avec brio : le christianisme a été le seul rempart contre  la vague démoniaque d'antisémitisme mondial des années 30, pendant que les communistes y cédaient avec une barbarie inimaginable !

    Cette propagande de la gauche vise évidemment à détruire l'héritage et l'identité chrétienne de l'Europe, qui est incontestable, comme l'a rappelé aussi le courageux Richard Millet :

    http://www.rebelles.info/article-debat-sur-l-identite-la-parole-se-libere-43087928.html

    de plus, il ne faut pas un très grand courage pour insulter des gens quand on ne risque rien : ni procès, ni fatwa...Zemmour a fort justement rappelé à cette occasion  l'expression de Karl Marx (le dernier prophète d'Israel) visant ce genre de discours agressif sans risque aucun : "c'est comme donner une claque à sa grand-mère"; et aussi, bien sûr, les slogans les plus débiles de Mai 1968  , dont le célèbre "CRS SS"...

    mais que voulez vous, le ridicule ne tue plus !

    Comme Zemmour, je suis de naissance juive, par contre à l'inverse de lui je ne me considère pas comme juif...mais je ne suis évidemment pas chrétien comme Millet.

    Je reste cependant un ennemi implacable et intraitable de l'antisémitisme et du racisme, et à ce titre je m'élève contre cette tentative de génocide (spirituel, mais bientôt peut être "physique") perpétré par la gauche contre les communautés chrétiennes.

    La christianophobie , qui est une menace planétaire, ne passera pas par moi !

    Et c'est pour la même raison que j'entends ici marquer mon admiration pour le pape actuel, Sa Sainteté Benoît XVI, si courageux notamment à propos du problème du SIDA en Afrique, et islamovigilant comme doit l'être tout vrai croyant soucieux de combattre l'athéisme; lui aussi fait actuellement l'objet d'une campagne de propagande haineuse, de la part du camp de l'islamophobophobie pédophilophobophobe, où figure l'immonde Cohn-Bandit, défenseur de la veuve et de l'orphelin en théorie, et de la sodomie au champagne sur fillette de 13 ans en pratique....

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :